Féfé

Me voici à Oyem après deux jours de repos à Libreville. Cette capitale est assez sympa, située en bord de mer. Elle a un coté chic avec sa longue baie bordée de palmiers, et aussi un coté choc! Je suis venue de Libreville à Oyem en car avec un départ à 6h du matin pour une arrivée prévue vers 15h. Cependant, je suis arrivée à 14h grâce à un chauffeur…pilote de formule 1 qui a accompli un vrai périple sur des routes cabossées, pas toujours goudronnées en moins de temps que prévu!!!

 

J’ai été accueillie par les Soeurs Laura, Théré, et Marie Solange!! Elles sont super!! L’ambiance ici est vraiment géniale et dès que je me suis posée dans mes quartiers, nous avons fait un tour dans la ville puis nous sommes allées dans le lycée dans lequel j’interviendrai. J’ai aussi participé à la rentrée pastorale et il y a du mooonde, c’est incroyable!!!
 
Ce 24 septembre, j’ai visité l’école primaire et participé aux réunions avec Sr Marie Solange, la directrice de l’internat. Ensemble, nous avons défini les grandes lignes directrices du fonctionnement de l’internat et…y a du boulot! Les préados et ados qui sont ici ont exactement les mêmes comportements et les mêmes soucis que les ados que je connais en France. Travailler à leurs côtés promet d’être très passionnant et pas du tout monotone !!! L'entente avec les soeurs est au beau fixe, elles sont vraiment drôles et l'on peut parler de tous les sujets avec elles. Elles me font confiance et j'espère que je serai à la hauteur. Une belle soirée festive avec les membres de la Famille Salésienne d’Oyem… Fous rires, calendriers, anecdotes amusantes et convivialité étaient au rendez vous !! Les personnes présentes étaient : Sr Laura, Sr Priscilla, Sr Marie-Solange et Sr Teresita, les peres Remy, Charles, Ulrich, Nestor et moi. Les animateurs du centre de jeunes ont une emission de radio quotidienne. Ils m''y invitent cet apres midi! Je me demande bien ce que je vais leur raconter ; Attention 97.2 a Oyem j'arrive!!! C'est ce week-end du 29-30 septembre que nos jeunes filles agees de 10-15 ans vont rejoindre l'internat ! En plus de suppleer Sr Marie-Solange a la direction de l'internat, je suppleerai aussi Sr Laura,  la direction de l'ecole primaire, puis deux fois par semaine, je soutiendrai les enseignantes de l'ecole dans l'apprentissage des chants/comptines et poemes. Voici donc mon emploi du temps detaille du lundi au vendredi 5h30 : lever à 6h15/7h45 : depart des filles pour leurs ecoles à 8h00 : arrivee des enfants de l'ecole primaire à 12h45 : dejeuner l'internat avec les filles à 13h30/15h30 : repos à 16h30 : gouter à 17h/19h : douches, etude et travail de groupe à 20h30 : mot du soir, repos ou etude pour les plus grandes. Les mercredis de 15h a 19h, je serai au Centre de Jeunes. Un vendredi par mois sera consacre a la formation des animateurs. Les samedis et dimanches, l'heure du lever est a 7h et les journees des filles se deroulent autour du menage, de la catechese et des temps de jeux. Les samedis et dimanches, j'assurerai une formation pour les filles de l'internat sur . savoir-etre, savoir-vivre . !!! J'ai vraiment hate de voir ce que cela va donner!
 
1er octobre : Le jour de la rentrée est arrivé! Hier, j’ai donc assisté { la rentrée scolaire de l’école primaire et le moins que l’on puisse dire, c’est que tous les éléments étaient réunis : parents retardataires, enfants anxieux, stressés et pleurant (parfois frisant l’hystérie), enseignantes joyeuses au début puis malades à la fin de la matinée, directrices souriantes et accueillantes. Dans l’optique de soutenir la scolarité des enfants les plus fragilisés de l’école, je suis chargée d’aller visiter les familles concernées afin de discuter avec elles et de convenir des modalités et formes du soutien dont ils ont besoin. Concernant l’internat, les filles arrivent au compte goutte, elles sont 6 pour le moment, car bien que la rentrée officielle ait été déclarée au 1er octobre, élèves ET enseignants ne se pressent pas lors de la première semaine pour reprendre les cours !!! Nous vivons donc une semaine à plusieurs vitesses car celles qui sont dans un lycée privé (trois d’entre elles) ont réellement repris les cours, une va reprendre le 8 octobre, une autre est dans un lycée public et ne reprendra que très prochainement. Enfin, la dernière, ne sait pas encore quel lycée elle va fréquenter, son dossier scolaire étant encore à Libreville, on l’attend pour pouvoir l’inscrire quelque part. Il fait très chaud…et pour la petite histoire, hier lundi 1er octobre, nous avons été privés d’eau et d’électricité de 15h à 21h…. A défaut d’avoir des enseignants qui travaillent en temps et en heures, à Oyem, les ouvriers des services des Eaux et Électricité, eux, ont retroussé leurs manches et vite même ! 9 octobre : Lentement mais surement la vie scolaire prend forme L’école primaire commence petit à petit à prendre son rythme de croisière même s’il y a encore des enfants qui débarquent de vacances en ce moment. L’internat se remplit aussi tranquillement, et moi, cette semaine j’assure l’intérim de la direction de l’école primaire, Sr Laura étant en formation à Yaoundé. Le dimanche à Oyem ma journée s’articule ainsi : Je me lève à 7h, prend le petit déjeuner à 8h pour aller à la messe de 8h30 à la cathédrale qui est à 15 pas de chez moi. Cette messe est appelée « celle des jeunes » car elle est en français et censée être moins longue que celle de 7h et surtout celle de 10h30. Seulement, depuis que je participe à cette messe, je ne sors pas avant 11h de l’église! Je n’ose même pas imaginer les jours de Noël, Pâques ou encore des Rameaux…Je me dis juste que pour ces fêtes, j’irai à l’église avec un pique nique comme ça une fois sur place, je ne manquerai de rien !
 
J’ai vécu une expérience totalement nouvelle qui est celle du travail au champ avec les filles de l’internat. Nous avons un très beau terrain cultivable dans la concession et…il faut donc le cultiver !!! J’ai donc retroussé mes manches, chaussé mes baskets les plus sûrs et j’ai usé de la machette, de la houx…et tout cela sous le soleil !!
 
Mi-novembre : pas un jour qui passe sans un évènement surprenant ou inattendu ! Depuis que je suis arrivée, j’ai la chance de faire des rencontres sympathiques et authentiques : que ce soit avec le personnel technique, l’ensemble des membres du corps enseignant de l’école primaire et du centre professionnel, les animateurs du centre de jeunes, les jeunes eux-mêmes, les enfants, leurs parents, grand parents, oncles, tantes, sans oublier les gens dans la rue ou dans les snack-bars, je dois avouer que je ris beaucoup. La semaine dernière, j’avais un peu la nostalgie parce que depuis un moment, je n’avais pas entendu ma langue maternelle le bassa. Or, mardi dernier en me baladant en ville avec des amis, on s’est arrêté dans un snack bar et comme par hasard, cet endroit est tenu par une camerounaise bassa qui vient exactement du même village que mon père et son ami est originaire du même village que ma mère looool !!!…Cette rencontre m’a marqué et m’a fait rire!!! Je viens (encore) de découvrir un nouveau tonton Isaac et une nouvelle tantine Nicole, à Oyem !
 
(blog de septembre, octobre, novembre 2012)