bertille

Ces derniers temps, je suis très prise par le travail. Je viens de rentrer de France pour célébrer le mariage de ma sœur, et à mon retour, m'attendaient beaucoup de choses : rapports narratifs et financiers, rédaction de demandes de subventions, sans compter la gestion de l'équipe et l’accompagnement des très jeunes mamans célibataires et de leurs enfants pas toujours faciles!!!

 

La mission continue!

 

Actuellement, nous recherchons activement des financements pour que le projet de la "Maison du soleil" réservé aux « filles-mères » puisse continuer. S’il devait s'arrêter, ce serait une grande perte. Du coup nous orientons nos demandes d’aide en direction de l'Union Européenne.

Nous avons un nouveau projet de « lutte contre toutes formes de violences ». C'est un grand travail et très important ici au Bénin, où les droits des femmes sont trop souvent bafoués!!!

Pour ma part, je vais rester ici au moins jusqu'à la fin 2013. C'est très difficile de quitter l'important travail qui se fait ici. On se bat pour l'essentiel, la base : la reconnaissance et l'application des droits humains et la protection des plus vulnérables. Retourner en France pour travailler dans des institutions qui disposent de tous les moyens nécessaires, et même plus, pour remplir leurs mission alors qu'ici c'est la galère.... mon cœur balance pour ici !!! Ce qui me fera retourner en France sera les dures réalités des impératifs français : recommencer à cotiser pour la retraite!!!!! mais aussi me rapprocher de la famille, car j'ai toujours peur qu'il se passe quelque chose et que je regrette de n'avoir pas assez profité d'eux…profiter dans le bon sens du terme hein ! c’est-à-dire vivre de bons moments avec eux!

Je sais que Adeline, une autre volontaire française va arriver. Elle va rester à Zogbo où se trouve le foyer et moi je suis dans un autre quartier. Cependant, je suis en contact avec tous bénévoles, alors je vais inviter tout le monde à la maison pour un repas, leur indiquer les belles choses à faire à Cotonou et leur donner quelques conseils. Il n'y a pas de problème, je sais ce que c’est que d'arriver dans un pays que l'on ne connait pas!! (mails du 7 et 10 septembre 2012)