aloise

Voila bientôt quatre mois que je suis en plein cœur de la jungle de Calcutta ou je vis pleinement mon volontariat au sein d'une ONG indienne et salésienne, ASHALAYAM, qui constitue un véritable "foyer de l'espoir", comme son nom l'indique, pour près de 600 enfants des rues. Ces enfants, bien souvent sans famille et livrés à eux-même, trouvent à Ashalayam une véritable famille et un cadre qui leur permet de s'épanouir et de retrouver l'espoir d'une vie meilleure.

J'ai tout d'abord donné des cours d'anglais et de mathématiques dans un "foyer de transition" à 15 petits garçons chaque matin de 9h à 11h. Ces enfants viennent directement de la rue, et réapprennent dans ce foyer à vivre ensemble et à avoir un rythme de vie sain et équilibré.

Ils sont pleins de vie et même s'ils ne parlent que bengali, la communication est très facile et ils sont toujours en demande d'affection. J'ai pu donc, en plus des cours, suivre chaque jour leur quotidien, les aider à se laver, à laver leur linge, organiser des acivités manuelles, jouer à l'extérieur, les voir retrouver une certaine insouciance à travers leurs rires d'enfants.

Par la suite, j'ai passé du temps dans un foyer de filles, Asha Deepti, géré par quatre soeurs de la providence. L'éducation donnée aux filles est différente et plus stricte que celle des garçons, comme le veut la culture indienne. Chaque fille va à l'école le matin, et j'ai pu leur proposer des ateliers créatifs, principalement de peinture l'après-midi, les aider aux tâches ménagères. J'ai aussi eu la formidable chance de découvrir la danse indienne grâce à elles !

inde

Ces quatre mois ont été fabuleux et m'ont donné, plus que jamais, foi en la vie et en l'amour ! Merci au Vidès pour cette chance qu'il m'a été donnée de vivre !

ALOO (mon surnom donné par les enfants, qui signifie "pomme de terre" !!!)